Fin de séjour au Sénégal…

Un Baobab pas loin de Thiès

Un Baobab pas loin de Thiès

C’est aujourd’hui que se termine mon séjour au Sénégal qui m’a permis de mettre en place la comptabilité 2010 d’Action Jeunesse & Environnement. Comme le travail de gestion comptable des projets s’oriente vers une décentralisation, il faudra que dans les mois à venir nous repensions tout le système d’encodage de la comptabilité et de la gestion financière de l’association. Cette mise en place se fera sur php ce qui permettra aux COP de travailler en ligne et ainsi transmettre la comptabilité par projet. Le but est que les équipes passent un minimum de temps sur la comptabilité et les rapports financiers et travailler un maximum de temps sur le terrain avec les jeunes.

En même temps, j’ai travaillé sur le site Internet qui ne bouge pas beaucoup. J’ai mis en place le blog du site Internet d’AJE (www.aje-sn.org/blog). Ce blog sera alimenté par les Centre opérationnel (COP) de Thiès, Bène Baraque et Toubacouta ainsi que par le bureau qui donneront des nouvelles des projets. Toutes les personnes qui soutiennent AJE pourront ainsi visualiser l’évolution des projets d’AJE.

Le but de mon voyage était aussi de voir Payam Kamran pour évaluer la première partie de son immersion en vue de sa formation en Recherche Action Participative. Il a déjà suivi une formation en RAP dont le thème était la chicotte donnée aux enfants. Le thème était vraiment très intéressant. Cela fera l’objet d’un article dans le blog de la part de Payam dans les prochains jours.

Mes pas se sont dirigés vers Toubacouta avec Payam et Francine, la responsable du COP de Toubacouta. Cette dernière a été soulagée de recevoir un ordinateur portable que notre ami Benoît Liétaer a d’ailleurs dégotté et configuré comme il se doit. En effet, son portable est tombé en panne depuis bien longtemps et celui qu’elle avait reçu en prêt montrait des signes d’essoufflement évident.

J’ai rencontré Moussa Mané pour que nous puissions travailler sur le dossier « Radio Soucouta » que nous pourrions soutenir dans l’avenir. Il s’agit aussi de développer un partenariat avec la raion communautaire de Soucouta dans le cadre du podcast qui se met tout doucement en place en Belgique. Nous en parlerons dans ces colonnes plus tard.

C’est donc après 1200 km de routes sénégalaises (1) que je rentre au bercail avec une grande moisson d’informations sur les projets en cours.

Géry de Broqueville

(1) les trous de l’E411  belges ressemblent parfois étrangement aux très nombreux nids de poule des nationales sénégalaises.